Conseils

conseil1Bien Choisir son matelas

Êtes vous sûr de bien dormir ?

La qualité de la literie à un impact direct sur celle du sommeil,
bien dormir c’est :

– Évacuer un maximum de stress,
– Éliminer les toxines,
– Optimiser le bien être général,
– Soulager d’éventuelles douleurs.

Un matelas a une durée de vie limitée, il s’use au fil des nuits et perd en efficacité et confort.
A quel moment doit-on changer son matelas ? :

– Il présente des marques d’usure et ou ne maintien plus le corps.
– Vous avez l’impression de vous retrouver dans un creux lorsque vous vous couchez (affaissement de la matière ou matelas trop souple)
– Vous dormez mieux ailleurs que chez vous.

conseil1
conseil1

Comment reconnaître un bon matelas ?

Avant tout il faut savoir que la base d’un lit est son sommier.
Si le sommier ne convient pas, le matelas quel qu’il soit ne vous satisfera pas.
Le sommier doit être sain, solide, aéré avec des lattes rapprochées (pas plus de 4 doigts d’espace) tout en étant souple et ferme à la fois.

Un bon matelas doit :

– Favoriser le relâchement du corps,
– Être adapté à la morphologie du dormeur (la densité est le rapport poids/taille que le matelas peut supporter sans changement de confort)
– Avoir un confort accueillant tout en ayant un bon maintien.

Un matelas trop ferme cause des gênes via des points de compressions souvent présent au niveau des hanches et des épaules.
À l’inverse, un matelas trop souple ne vous maintiendra pas donc le dos sera dans une mauvaise position (incurvation de la colonne).

Une bonne literie doit être aérée, ventilée et saine. Il faut privilégié des garnissages et coutils traités.

Nous sommes tous différents…

Taille, poids, répartition de la masses corporelle, morphologie, etc… nous sommes tous différents et de ce fait nous n’avons pas les mêmes besoins ou exigences face au choix de notre literie. C’est pourquoi il faut impérativement essayer sa literie avant de l’acheter, permettant de s’assurer de son maintien et ainsi s’assurer qu’elle nous soit parfaitement adapter.

Pour l’essayer, vous devrez vous mettre dans la position dans laquelle vous dormez généralement, fermez les yeux, puis changer de coté (côté gauche, puis côté droit, puis sur le dos). Cette simulation s’avère réellement nécessaire pour garantir le bon choix.

Pour aller plus loin et optimiser ce test, n’hésitez pas à venir à deux. Effectivement, dans la quasi totalité des cas, les couples n’ont pas la même morphologie et souvent pas les mêmes exigences en terme de confort, leurs approches peuvent être très différentes.

Il est très difficile de choisir le meilleur confort ou faire le plus juste compromis sans l’autre !